3Gilles Lacombe / Hélène Lefebvre / Sonia-Sophie Courdeau

 Poèmes de la Cité Redux

Parc Strathcona début juin 1969

 

Personne ne la vit disparaître de son regard et de ceux des frênes, des lilas et des bouleaux jonchant les parois du ciel qui s’étaient glissés sur son ventre.

Ébahie, dépouillée, fécondée, elle aurait voulu se lancer dans la gigue radieuse d’une grande escogriffe dévergondée, mais elle demeura immobile, fascinée par la sensation d’avoir été dispersée à la cime des chênes, des érables et des cèdres rustiques où la rivière, cette vieille mendiante cahoteuse, s’était hissée à sa rencontre et lui souriait.

Elle entendit une voix lui murmurer qu’un presque rien lui avait donné lieu.

Peut-être en comprit-elle un peu la justesse et la simplicité quand elle vit des mains de chevreuils et de carcajous la toucher au coeur dans les arbres, dans la lumière et dans sa dissolution.

 

Gilles Lacombe

Hélène Lefebvre, Poussières d’étoiles (1), performance, 40 minutes, 2018 (photo credit: Robert Cross).

Hélène Lefebvre, Poussières d’étoiles (1), performance, 40 minutes, 2018 (photo credit: Robert Cross).

Hélène Lefebvre, Poussières d’étoiles (3), performance, 40 minutes, 2018 (photo credit: Robert Cross).

Sans repère

J’étais seule au monde.

J’en avais l’impression, du moins.
Debout sur un rocher,
à tenter l’excursion dans ma tête :
partir,
au-delà de l’imaginé,
au-delà de l’imaginable.

Je brosse un portrait,
ma nuque, juchée sur mes épaules,
transportée vers l’avant.
J’ai soif
de voiliers d’oiseaux.

Le monde est un cerceau :
je fais du hula hoop avec un avenir
que je ne connais pas :
ce qu’il veut,
ce qu’il cherche.
Ce qu’il réclame
de moi.

Je suis sans repère.

En me croyant libre, tout à coup, je chancelle.
Un rocher, un appui, un à attendant
qui s’égrène.

Le vent est sans voix.
Mes envies sont sans nom.
Le temps me fait la grève.
L’autre rive me fait défaut.

Je suis seule à nouveau,
en moi.

Sonia-Sophie Courdeau

The Artists

An Ottawa native, Gilles Lacombe is a poet and visual artist who flees from winter’s rigors in favor of Mexico’s raspy gentleness.       

Based in Ottawa, Hélène Lefebvre’s visual art practice is an inquiry into identity and alterity, all the while weaving links between art, culture, and society. The body in movement and sensorial active listening (epicentre of performance action) are a sustained interest for more than ten years. Recently, her work has taken the form of performance, installation and video. Her practice in corporeality takes inspiration from studies in ballet, contemporary dance, and authentic movement, a form in which improvisation is central. She has presented a number of exhibitions and performances in Canada and abroad. She has received grants from the Canada Council for the Arts, the Ontario Arts Council and the City of Ottawa, and participates in direction setting for artistic organizations in Ottawa and Québec. 

(photo by: Robert Cross)

Author, lecturer and adviser in intuitive writing, Sonia-Sophie Courdeau has published two volumes of poetry, À tire d’ailes (2011) and Comptines à rebours (2015). In 2019, after having completed a Master’s degree in creative writing at the University of Ottawa, she set up her own company in order to help intuitive people transform themselves through words.