6Michel Thérien / Natali Leduc / Nancy Vickers

 Poèmes de la Cité Redux

Apatrides chez soi

(Basse-ville, Ottawa, 1967 :
1,400 familles expropriées).

i
Nos voix, se sont brisées,
parmi les cris survoltés
d’une enfance lointaine

L’histoire comme l’ombre
sonore des pierres
se raconte en murmures
sur les pavés de nos parcours

Nos mémoires de ruelles
n’ont pas oublié les clivages
à la serrure de nos portes

ii
Il n’y a pas
que la dureté des villes
qui rende les enfants
pauvres

nos écoles
nos églises fermées
à double tour

barrées nos rues,
volées nos maisons,
fauchées nos communautés
dans les tourbillons sombres
de nos grands-parents
sauvagement déportés

Des apatrides chez soi disait-on

iii
Les rues en portent
de honteuses cicatrices,
les lampadaires tombés
cachent sous leur poids
de fossiles souffrances

et nous, petits-enfants
de nos grands-parents,
avions déjà compris
qu’une langue se défend
un combat à la fois.

Michel Thérien

Natali Leduc, Flash-back 1, graphite on paper, 21,59 x 27,94 cm, 2019.

 

 

Litanies outaouaises

Ottawa
Ville capitale
Fille de Reine
Tu es le rêve de Victoria.

Ton ventre parlementaire
Enfante les pouvoirs
Et ta jupe bohémienne
Se pavane au marché By.

Tu es la fée de givre
Du Bal de Neige.
Tu patines de glace
Tes robes d’eau
Du long canal
Dont tu as tiré le rideau.

Tu cours ta rivière
Dans des marathons d’espoir
Qui s’allaitent de soleil
Tandis que les pupilles de tes yeux
Au printemps font rire les tulipes
De mille et une couleurs.

Femme de bon temps
Tu éclates de festival en festival
Ta beauté vénérée
Ceinturée de verdure
Nous invitant
À marcher dans les tourbières de la Mer Bleue,
À humer l’écume des chutes de la rivière Rideau.

Dame régnant
Sur sept Musées nationaux
Dame d’or et de lumière
Jonglant avec les lampadaires
Fantômes de nos cimetières
Ton cœur brille au vent
D’une flamme éternelle.

Tu es bien la jumelle,
L’âme-sœur de Gatineau
Tu l’habilles de dentelles
De nouveaux bâtiments
Puis tu rêves d’unité
De chaleurs humaines
De langues universelles
D’une langue d’amour
Quand tu tends les bras
Et ouvre tes mains
Multiculturelles.

Nancy Vickers

The Artists

Michel Thérien was born and lives in Ottawa. He is the author of 11 works of poetry. Here and elsewhere he is a spokesperson for poetry and for the French language. He is an active member in the community and created the francophone section of Vers(e)fest, Ottawa’s International Poetry Festival, with which he continues to be very much involved. 

(photo by: Pierre Dury)

Natali Leduc was born in Ottawa, this sleeping beauty whom she let sleep. At the other end of the country, she now creates objects and situations as solutions to real and imaginary problems, with a fondness for interactive contraptions, performances, and experimental puppet shows. 

Nancy Vickers has been haunting Ottawa for over forty years. She loves the Museums, Rockliffe Park, and strolling in the ByWard Market.